Voici les militaires français commis pour assassiner Laurent Gbagbo – Ivoir' Press
Côte d'Ivoire

Voici les militaires français commis pour assassiner Laurent Gbagbo

Voici les militaires français commis pour assassiner Laurent Gbagbo
Ivoir' Press

Le dernier sommet dit d’Accra III sur la crise ivoirienne a suscité beaucoup d’espoirs chez les Ivoiriens et chez tous ceux qui aiment ce pays quant au retour de la paix en Côte d’Ivoire. En ce sens que ce sommet a permis à la communauté internationale de fixer une date pour le début effectif du désarmement ( 15 octobre 2004). Ceci devant permettre la réunification du pays et le redéploiement de l’administration, puis la préparation des élections générales de 2005. Mais les informations qui émanent des services de renseignements français annihilent ces espoirs.

En effet, un document officiel de ces services de renseignements indique que parmi les militaires français de l’opération Licorne, figurent cinq soldats dont la mission est d’assassiner le président Laurent Gbagbo. Ces cinq soldats ont été clairement identifiés. Ce sont :
– Jean-Baptiste Mickaël Daniel né le 09/06/1983 à Meaux, passeport N° 03KB467280, délivré le 18/07/2008 à Drome, valable jusqu’au 17/07/2008
Situation militaire : sous contrat
– Lacointe Ludovic, passeport N° 02VD81398, délivré le 10/01/2003 à Drome, valable jusqu’au 09/01/2008
Situation militaire : sous contrat
De Sousa Moura Alexandre, passeport N° 03KB499213, délivré le 23/O9/2003 à Drome, valable jusqu’au 22/09/2008
Situation militaire : sous contrat
Bondoux Lionel, passeport N° 03XT382679, délivré le 20/06/2003 à Drome, valable jusqu’au 19/06/2008
Situation militaire : Sous contrat
Dragee Mathieu Henri, passeport N° 03KB466675, délivré le 17/ 07/2003 à Drome, valable jusqu’au 16/07/2008
Situation militaire : Sous contrat.
Le document précise que ces militaires, avant leur engagement, ont été contactés par la direction du CRRPI afin de mener une autre mission parallèle à la mission officielle qui s’identifie au code Mamba III du CRRPI.
Le code Mamba III du CRRPI correspond, en effet, à la dernière initiative après échec de tout autre action visant à renverser le pouvoir en place en Côte d’Ivoire. Cette dernière initiative est, en fait, l’assassinat du président Laurent Gbagbo.
La date du mardi 2 novembre a été retenue pour administrer le coup fatal au président ivoirien. Le document précise que l’heure de l’exécution du coup sera fonction du dernier rapport de l’agent de liaison introduit au GSPR.
L’ arme qui va servir à l’assassinat du chef de l’Etat est un Stinger Mack II.
La stratégie mise en place consiste à tendre une embuscade au cortège présidentiel à l’intersection de la voie “Cocody Saint-Jean” voie principale école de gendarmerie.
Le document précise, par ailleurs, que la date d’exécution du coup “peut être repoussée ou rapprochée selon les dispositions sécuritaires”.
Ces informations doivent être prises très au sérieux pour deux raisons essentielles.
La première raison tient à leur l’origine. En effet, comme indiqué plus haut, ces informations émanent des services de renseignements français. Et il n’est un secret pour personne que c’est la France de Jacques Chirac qui est la tutrice des rebelles ivoiriens. Comme quoi la Côte d’Ivoire compte encore des amis dans le pays de Molière.
La deuxième raison, et de loin la plus importante, est en rapport avec les objectifs que vise la France de Chirac en finançant et en soutenant ouvertement la rébellion en Côte d’Ivoire. A savoir renverser le régime de Laurent Gbagbo qu’elle estime ne pas faire son affaire. Il est donc clair que tant que cet objectif ne sera pas atteint, le gouvernement français ne sera pas soulagé.
Il en résulte que c’est parce que tout ce qu’elle a tenté jusque-là pour faire tomber le régime de Gbagbo a échoué grâce à la mobilisation du peuple que la France s’est vu contrainte d’aller contre son gré dans le sens des derniers accords arrêtés au sommet d’ “Accra III”.
Il va sans dire que dès qu’elle aura la moindre occasion d’abattre le président Gbagbo, elle n’hésitera pas.
Boga Sivori

Notre Voie – 9/23/2004

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Côte d'Ivoire

Voir d'Autres Sujets : Côte d'Ivoire

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés