Seydou Diarra insiste pour la réintégration des ministres limogés – Ivoir' Press
Politique

Seydou Diarra insiste pour la réintégration des ministres limogés

Seydou Diarra insiste pour la réintégration des ministres limogés
Ivoir' Press

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) –  Le Premier ministre du
gouvernement ivoirien de réconciliation nationale, M. Seydou
Elimane Diarra, n’a réuni ni mardi dernier ni ce jeudi, les
membres de son équipe, en dépit des injonctions que lui a
adressées le président Laurent Gbagbo le 18 mai, a-t-on constaté
sur place à Abidjan.

Selon des sources proches de son cabinet, M. Diarra qui a, en
moins d’une semaine, rencontré à trois reprises, dont deux fois
dans la seule journée de mercredi, le président Gbagbo, exige
toujours l’annulation du décret présidentiel limogeant du
gouvernement trois ministres issus des rangs de l’opposition,
dont le ministre d’Etat chargé de la Communication, M. Guillaume
Soro, par ailleurs secrétaire général des Forces nouvelles, l’ex-
rébellion ivoirienne.

« Tant que ce préalable n’aura pas été satisfait, je puis vous
dire que M. Diarra, tel qu’il l’a écrit au chef de l’Etat dans un
courrier en date du 21 mai dernier, ne réunira aucun conseil des
ministres ou de gouvernement, et n’y participera pas non plus », a
notamment confié à la PANA un collaborateur du Premier ministre
ivoirien.

Selon cette source, le tout dernier entretien qui a réuni les
deux hommes, mercredi en fin de journée au palais de la
République, n’a pas permis de décanter la situation, le chef du
gouvernement campant toujours sur ses positions.

On rappelle que dans un discours à la nation, le 18 mai dernier,
le président Laurent Gbagbo avait annoncé une série de sanctions
à l’encontre des ministres issus des rangs du G7, le groupe
constitué par 7 des 10 parties signataires de l’accord de Linas-
Marcoussis.

Depuis près de deux mois, ces derniers boycottent les travaux du
conseil des ministres et du conseil de gouvernement pour réclamer
l’application effective de cet accord et protester contre les
tueries consécutives à la répression sanglante de la tentative de
marche avortée du G7 le 25 mars dernier à Abidjan.

Au nombre de ces sanctions figurait, outre le limogeage de
Guillaume Soro, celui de MM Achi Patrick et Soumahoro Yssouf,
respectivement ministre d’Etat chargé des Infrastructures
économiques, membre du Parti démocratique de Cote d’Ivoire (PDCI,
l’ex-parti unique), et ministre de l’Enseignement technique et de
la Formation professionnelle, désigné par les Forces nouvelles.

En réponse au chef de l’Etat, le Premier ministre Seydou Elimane
Diarra a dénoncé une décision qui, selon lui, est « contraire aux
accords de Marcoussis qui ont permis la mise sur pied du
gouvernement de réconciliation nationale, et contrevient
lourdement aux accords de Linas-Marcoussis et d’Accra II, en ce
qu’elle les vide de leur contenu ».

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Voir d'Autres Sujets : Politique

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés