Opérations de contrôle routier Voici les engagements de Philippe Mangou – Ivoir' Press | Presse & Portails de la Côte d'Ivoire
Côte d'Ivoire

Opérations de contrôle routier Voici les engagements de Philippe Mangou

Opérations de contrôle routier Voici les engagements de Philippe Mangou
Ivoir' Press

Le séminaire sur la réglementation des opérations de contrôle routier qui s’est tenu à l’institut industriel de l’Afrique de l’ouest (Iiao) de Grand-Bassam du 17 au 19 janvier 2005 a pris fin. Le chef d’état-major des forces armées nationale de Côte d’Ivoire grand initiateur de ce forum a fait une allocution fort remarquée qui engage les forces de Défense dans une autre relation avec le secteur routier. Relations qui n’ont pas toujours été roses. Ses derniers contentieux en date furent les chauffeurs de wôro-wôro mitraillés par des forces de Défense après le refus d’obtempérer de ceux-ci à un barrage de contrôle aux environs de 5 heures au matin à la gare Texaco à Adjamé 220 logements. ‘‘Le produit du travail des séminaristes au travers des résolutions est d’une grande qualité. Ca r ils ont recensé de manière exhaustive tous les problèmes et leur ont apporté les solutions souhaitables’’, s’est félicité avant de promettre que ‘’l’application effective de ces résolutions sera certainement le gage d’une relance économique’’. C’est pourquoi, nous devons prendre ici l’engagement de veiller à l’application de toutes ces résolutions…’’, a t-il promis. Six (6) sous commissions ont planché sur des thèmes allant de la problématique des contrôles routiers. ‘‘Enjeu de la sécurité des personnes et des biens sur les axes routiers’’. Le conducteur routier, face aux contrôles des forces de Défense et de sécurité , fait état de la situation. Le rôle de l’observatoire de la fluidité des transports… Au sortir de ces différentes réflexions, le séminaire a pu faire des recommandations. Au niveau de la facilitation des transports, le séminaire recommande, immédiatement la suppression des barrages non réglementaires au niveau des villes et sur les routes du pays, la réactivation du comité de suivi des barrages routiers… A court terme : la mise en ½uvre de la carte d’équipage, l’instauration de la carte unique de contrôle routier. A moyen terme, le retour aux 210 barrages définis par l’arrêté interministériel N° 178 du 1er juillet 1996. Des résolutions ont été également prises pour la professionnalisation des transporteurs, la sensibilisation des transporteurs sur le respect de l’autorité. Des sanctions ont été prévues pour tout manquement à ces obligations.  Pour entériner ce travail accompli, M. Koné Abdoulaye Blacky, président du comité d’organisation à souhaité que les résolutions au séminaire soient prise en compte en conseil des ministres. Une motion spéciale de soutien au chef de l’Etat a été lue. Une autre à l’endroit du chef d’état-major, et aussi de la ville de Bassam ont été lues.

Thibault R. Gbei

21 janvier 2005 l’Intelligent d’Abidjan

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Côte d'Ivoire

Voir d'Autres Sujets : Côte d'Ivoire

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés