On naît COULIBALY(Kuibiert prononciation autochtone) et on ne le devient pas au fil des générations. – Ivoir' Press
Actualités

On naît COULIBALY(Kuibiert prononciation autochtone) et on ne le devient pas au fil des générations.

On naît COULIBALY(Kuibiert prononciation autochtone) et on ne le devient pas au fil des générations.
Ivoir' Press

Je m’appelle COULIBALY Abdoulaye,
Ingénieur en Logistiques, plusieurs certification internationale en Supply Chain Management.
Marié à une jolie dame Baoulé de Brobo et père de 4 enfants.
Je suis COULIBALY de Séguéla, les vrais.
Mon village est BERENI-DIALLA a 20km de Seguela sur l’axe Seguela-Man ou Seguela-Touba.
Je suis COULIBALY de mère et de Père encore les vrais COULIBALY.
COULIBALY est un nom malinke (Empire du Mali) et il ne s’aurait appartenir à des descendants de l’empire Mossi qui sont Nativement des SORRO et sont devenus par islamisation à la suite du pacte signé entre le Patriarche SORRO peleforo Gon et l’Almamy Guerrier SAMORY TOURE.
Le Guerrier a signé le pacte à condition que les senoufo abandonnent leur fétiches au profit de l’islam.
Les noms SORRO, SILUE, YEO étant liés à des fétiches, ils ont pris des noms Malinkes deja Musulmans.
Les SORRO devinrent ainsi les COULIBALY, Les SILUE les KONE et les YEO les DIARRASSOUBA.

On naît COULIBALY(Kuibiert prononciation autochtone) et on ne le devient pas au fil des générations.

Les COULIBALY étaient les médiateurs entre les Soumahoro(Soumangourou ) et les KEITA dans l’empire Madingue.
Voyant que la Bataille de Kirina vers 1200 était inévitable,
Les COULiBALY et leurs Frères BINATE ont entamé une descente vers le sud depuis le 13e Siècle autour de la Marahoue juste à côté des Gouro.
Les BINATE se sont installés à l’Est et leurs frères à BERENI à l’ouest de l’autre côté d’un affluent de la Marahoue.
Position stratégique d’assistance mutuelle en cas d’attaques après entente du son du cors.
Je suis digne fils descendant de cette famille Noble et pacifique.
Les BINATE nos alliés de migration recevront plus tard les DIOMANDE, les BAKAYOKO et les SOUMAHORO.

quand Samory vint pour attaquer , il avait coutume d’epier le périmètre sur 2 semaines pour affiner son plan d’attaques.
Il se rendit compte que ce peuple était déjà rompu au métier de la forge, au maniement des armes et trop de petits Grouspuscules de bourgades pour lancer une attaque.
Il approcha les dignitaires à qui il dit « n’Seguela » (je suis fatigué), donnez moi des vivres pour que je continue et c’est la déformation de n’Seguela que ses pourchasseurs blancs ont noté SEGUELA.
Samory n’a donc pas combattu a SEGUELA et ses environs.
Les quartiers DIOMANDE, BAKAYOKO et SOUMAHORO avec la démographie se toucheront plus tard pour en faire une seule entité agglomerative mais pas assez pour arriver à BERENI .
Cependant les SEGUELAKA (habitants de seguela ) ont toujours considérés le village BERENI comme un démembrement de la ville
C’est ainsi que vous ne trouverez pas de COULIBALY a SEGUELA ville mais , Les villages autour de SEGUELA(BERENI, FOUEGO, TIEMAN, SAGOURA et autres sont COULIBALY).

  Après la lumière sur l'Authenticité des COULIBALY et leur Origine.

Place à leurs alliés.
Les COULIBALY ont divers types d’alliés.
Au sein du Groupe Malinke, ce sont les TOURE, les DIABY, les BAMBA, les CISSE , Les BINATE et les KEITA etant considérés comme des frères.
A cette liste ils ont ajouté leur panoplie de griots(leurs noms finissent par é et se reconnaitront ).
Les GOURO et Yacouba étant leurs voisins directs, les liens d’alliances leur sont également appliqués.

Une Crise est épongée dès l’intervention d’un ailier en pays worodougou (carrefour ancestral du commerce de Cola).
Par abus de langage les Habitants de seguela sont appelés Koyaka.
Cette appellation en fait ne concerne que ceux de Makono.
Les peuples issus de SEGUELA sont les Worodougouka.
Tout comme ceux de TOUBA sont appelés MAHOUKA.
Un Worodougouka ne doit faire ni palabre, ni versé le sang d’un Senoufo (quelque soit son groupe, Gnaraforo, tapkana et quoi encore…?), ni d’un Mahouka.

Les liens de voisinages lui imposant les mêmes restrictions avec les Gouros qui sont leurs petits fils et les Yacouba⁩ leurs amis Westerns.

Certains se sentiront frustrer de découvrir qu’ils ne portent que des noms d’emprunt .
Ce que je dis a fait l’objet de différentes thèses disponibles à la faculté d’Histoire de l’université.

D’ailleurs certains convaincus de la vérité, retournent à leurs noms ancestraux et fetichistes (Sorro, tel, Silue, Dagnogo et consorts…)
Les Worodougouka ne sont pas des peuples du nord, mais du centre ouest sur la même lattitude géographique que BOUAKÉ, Guiglo, Vavoua.
Notre nourriture était habituellement à base d’igname, riz, Maïs, Plantain, Manioc (reçu des yacouba)
Chez nous le foutou Banane se fait avec un mélange de Banane plantain et igname et nom de Manioc.
Tout ceux qui en doutent peuvent se rapprocher des archives et thèses en faculté d’Histoire.

Mon Grand père s’appelait Medjoua Seguelaka (Allusion faite à sa Maman Soumahoro de Séguéla)

Espérant avoir satisfaite les intentions de personne qui m’a invité au groupe.
Mon salut a tous.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir d'Autres Sujets : Actualités

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés