Nicolas Sarkozy “veut devenir chef” – Ivoir' Press
Monde

Nicolas Sarkozy “veut devenir chef”

Nicolas Sarkozy “veut devenir chef”
Ivoir' Press
Nicolas Sarkozy n’a pas perdu une occasion de “tacler” Jacques Chirac, sans cacher que son ultime objectif était la présidentielle de 2007, lors de la première étape de son tour de France des régions en Nord-Pas-de-Calais, Sur le ton de la plaisanterie ou d’un air plus sérieux, le président de l’UMP, qui a ostensiblement fêté ses cinquante ans le 28 janvier devant force caméras et entouré d’amis dévoués, a fait du président de la République, 72 ans, l’objet de toutes ses attentions.

“Je n’ai que 50 ans, je ne suis pas ringard”, lâche-t-il en riant entre deux déclarations sur l’ISF, qu’il veut voir évoluer quand le chef de l’Etat ne veut pas y toucher, sur la Turquie, qu’il ne veut pas voir entrer dans l’Union européenne quand Jacques Chirac dit qu’elle a “vocation” à y être, ou encore sur les quotas d’immigration auxquels les chiraquiens sont opposés.

Vendredi soir, dans un restaurant du centre de Lille, ses proches lui avaient organisé une petite fête : Cécilia, son épouse et chef de cabinet, Brice Hortefeux, Yves Jégo, Hervé Novelli, Christian Estrosi, Eric Raoult avec qui il a fait l’armée en 1978… Ils lui ont offert un petit éléphant en bronze, accompagné d’un feuillet comportant des proverbes africains dont l’un l’a particulièrement ravi : “Le coassement des grenouilles n’empêche pas l’éléphant de boire”.

“Certains disent que je voudrais attendre 2012. C’est ridicule. Il faut saisir les opportunités”, glisse-t-il un autre jour, en pensant à l’élection présidentielle de 2007.

La Turquie ? : “Je ne suis pas obligé de me rallier à Chirac. C’est vrai, sur cette question, il a du panache. Mais je ne suis pas sûr que ce panache soit très blanc”. La “discrimination positive”, dont Jacques Chirac a dit un jour qu’elle n’était “pas convenable” ? : Il est pour, car “l’égalité républicaine” commande de “faire davantage pour celui qui a des handicaps”.

“Ca fait tellement longtemps qu’il n’y a pas d’idées” en politique, assure M. Sarkozy, en égrénant celles que, lui, a en tête. Par exemple, en avril prochain, il lancera un débat sur la limitation des mandats présidentiels. Au deuxième semestre 2006, il en lancera un autre, pour décider “quel candidat de l’UMP est le mieux placé” pour 2007. Autant de pierres dans le jardin de Jacques Chirac.

L’ancienne équipe dirigeante de son parti ne trouve pas non plus grâce à ses yeux. Devant plus de 2.000 personnes réunies vendredi soir au zénith de Lille, il promet de mettre un terme, dans “la nouvelle UMP”, aux“arrangements entre bons amis” et autres “combines pour faire plaisir”.

Aux étudiants de l’EDHEC, toujours à Lille, il dit qu’il soutient le gouvernement, mais ajoute aussitôt, l’air faussement débonnaire : “Ce n’est pas facile. Ca demande des réglages. Mais bon, il faut s’y faire”.Toujours, il s’emploie à mettre de son côté les rieurs. “Ah, des vaches, j’en connais aussi!”, lance le patron de l’UMP, devant l’étable d’une ferme visitée samedi à Ablain Saint-Nazaire, dans le Nord. Aux agriculteurs qui lui offrent un pack de bière de leur région, il assure : “si je n’arrive pas à le finir, j’ai un ami à qui cela fera plaisir”.

Jacques Chirac, amateur de Corona, est encore dans son esprit. Mais un jour, lui aussi, il sera en haut de l’affiche. Il en est convaincu. A un jeune salarié qui lui dit qu’il est “assistant chef”, Nicolas Sarkozy répond : “Moi aussi. Et comme vous je veux devenir chef. Dans tous les métiers, c’est comme ça”…

Avec AFP

LEMONDE.FR | 31.01.05 | 7h25
Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monde

Voir d'Autres Sujets : Monde

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés