Les négociations avec le Miloci échouent – Ivoir' Press
Politique

Les négociations avec le Miloci échouent

Les négociations avec le Miloci échouent
Ivoir' Press

Un calme apparent règne à Logoualé. “La situation est sous le contrôle des forces impartiales”, a déclaré hier aux environs de 20h, le colonel Aussavy, porte-parole de l’opération Licorne, apportant de l’eau au moulin du pasteur Gammi. “Ici, nous a-t-il encore répété, il n’y a pas de rébellion. Nous avons mis en déroute les rebelles et la France vole à leur secours. Car si Logoualé qui n’est pas en zone de confiance est contrôlée par les Français, cela veut dire que les rebelles ont disparu. C’est déjà une première victoire”, a-t-il déclaré. Mais le feu couve sous la cendre, car la tentative pour désamorcer la colère du Mouvement ivoirien de libération de l’Ouest de la Côte d’Ivoire (MILOCI) a échoué. En effet, hier en début de soirée, les discussions que les Casques bleus ont engagées, à Bangolo, avec le pasteur Gammi et ses éléments se sont terminées en queue de poisson; les deux parties n’étant pas sur la même longueur d’onde. Si les Casques bleus de l’ONU peuvent encore tolérer les motivations du MILOCI (révolte des Dan pour libérer leur région), ils n’ont pas adhéré aux méthodes (jugées violentes) utilisées qui sont de nature, selon eux, à hypothéquer les négociations en cours et donc le processus de paix.
C’est pourquoi l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a remis sur la table la proposition qu’elle avait déjà faite dans la matinée: contre le départ des éléments du MILOCI de Logoualé, la libération des 87 éléments du MILOCI arrêtés lundi. Le pasteur Gammi et les responsables du mouvement ont refusé ce marché qu’ils ont assimilé à un chantage.
Ainsi, les carottes étant cuites, le MILOCI a opéré un repli stratégique sur le terrain militaire. Plusieurs chars français (le Pasteur Gammi parle de 52 chars) que ne confirme pas le colonel Aussavy, auraient été déployés dans la ville pour faire régner l’ordre. “Il n’y a pas de renforts à Logoualé. Ce sont les moyens normaux, ceux du groupement de Man qui sont utilisés”, a ajouté le porte-parole de Licorne.
Les éléments du MILOCI, eux, se sont évanouis dans la forêt. Les rapports des forces leur étant défavorables, ils vont désormais, selon leur chef d’état-major, utiliser le système de la guérilla. “On va mettre à mal la France et lui infliger son deuxième Dien Bien Phu dans ces jours”, soutient le pasteur Gammi. C’est sur ce site du Nord du Vietnam que la défaite des Français devant le général Giap, en 1954, sonna le glas de l’hégémonie hexagonale en Indochine.    

Auteur: Bi Bally Maurice FERRO

Frat-mat – 02/03/2005

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Voir d'Autres Sujets : Politique

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés