Le songhoy classé par l’Union africaine comme langue officielle. – Ivoir' Press
Actualités

Le songhoy classé par l’Union africaine comme langue officielle.

Le songhoy classé par l’Union africaine comme langue officielle.
Ivoir' Press

Langues songhay
Langues songhaï

Gravures et écritures en anciens songhaï, a Ibdakane près de Kidal au Mali.
Le songhaï (soŋay en langue songhaï) ou sonrhaï (on écrit souvent songhaï mais on devrait, en accord avec la règle actuelle pour l’Afrique de l’ouest, écrire sonxay) est une langue africaine. Le songhaï compte 3 millions de locuteurs et est parlé dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest.

Sommaire

1 Répartition géographique
2 Classification
2.1 Les Groupes
2.1.1 Songhaï méridional
2.1.2 Songhaï septentrional
3 Notes
4 Exemples
5 Références
6 Liens externes
7 Référence
Répartition géographique

Repartition géographique du songhai en Afrique
Le songhaï est caractérisé par un faisceau de dialectes, parlés en grande partie le long du fleuve Niger à l’ouest dans le delta intérieur au Mali, au Nord du Burkina Faso (Falagountou), dans la partie occidentale du Niger, au nord-ouest du Nigeria et dans le nord du Bénin, d’une proche isolement autour des montagnes de Hombori au sud de Tombouctou, plus à l’est dans la région d’Agadez à l’ouest du massif de l’Aïr et dans les oasis d’Ingall, vers la fin du XIXe siècle un dialecte songhaï appelé Emgadesi a été parlé dans la ville d’Agadez. Enfin, plus au Nord dans les oasis de Tabelbala (en Algérie), on parle une langue qui est songhaï en structure mais, en grande partie arabe et berbère dans son lexique.

Classification

Le songhaï est classé dans la famille nilo-saharienne. Le rapport du songhaï avec les autres langues de cette famille est cependant contesté et certains le rapproche des langue mandé (appartenant à la famille des langues nigéro-congolaises) avec lesquelles il partage de fortes similarités.

Les Groupes
Selon Robert Nicolaï, le songhaï se compose de deux groupes distincts de dialectes : songhaï méridional et songhaï septentrional. L’intercomprehension n’existe pas entre ces deux groupes.

Songhaï méridional
Le songhaï méridional est parlé principalement le long de la vallée du Niger, entre Djenné et Labzenga (au Mali) connu sous le nom de sonrhaï, puis le zarma en aval jusqu’au nord-ouest du Nigeria, le dendi dans le Nord du Bénin. On le trouve aussi dans plusieurs villages du Burkina Faso et au Ghana.[1]

Les principaux dialectes (ces trois dialectes du Mali sont le songhaï proprement dit ou sonrhaï) :

Hombori Senni
Koyra Chiini
Koyraboro Senni
Autres dialectes :

Djerma
Dendi
Songhaï septentrional
Le songhaï septentrional est parlé par des populations sédentaire d’Ingall et de l’Aïr, et dans les oasis de Tabelbala (en Algérie), ainsi par des populations nomade à Abala et Abalac au Niger, et au Mali à Ménaka.[2]

Les principaux dialectes :

Tasawaq
Tadaksahak
Korandjé
Notes

Songhaï/zarma, est un nom régional, bien qu’une langue nationale au Mali et au Niger. Si pour diffuser des émissions en cette langue la radio Diffusion du Mali utilise le nom songhaï, La radio Voix du Sahel du Niger utilise toujours le nom zarma, alors qu’ ils ne font référence qu’a la même langue.
Langue de commerce, et langue d’instruction au niveau primaire dans quelques écoles expérimentales à Gao (Mali).
Le songhaï est parlé par un quart de la population du Niger, 17 % de la population du Mali, et 4 % de la population du Bénin.
Le songhaï a connu son apogée au moyen Âge, plus particulièrement au moment de l’expansion de l’empire songhaï, il est devenue langue d’administration et langue véhiculaire des commerçants.
Exemples

Le Songhaï se prononce comme il s’écrit, ou plutôt s’écrit comme il se prononce. Ceci inclut les longueurs vocaliques marquées par des lettres doublés. On notera tout de même une exception pour les pluriels qui peuvent se terminer par ey ou ay mais se prononcent toujours ey. Aussi, on ne double pas les lettres en fin de mots monosyllabiques.

Mot Traduction
terre laabu
ciel beene
eau hari
fleuve isa
feu nuune ou danji
village koara ou koyra
homme aru aru boro
femme woy ou woyboro
mère ɲaa
manger ŋaa
boire haŋ
grand beeri
petit kacca(Gao) ou kayna (être petit)
nuit ciji
jour han ou zaari
marché et semaine habou / hebu(Gao)
Références

↑ Éthologue

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir d'Autres Sujets : Actualités

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés