INTERVIEW DE LAURENT DONA FOLOGO SUR RFI “Charles Konan Banny est loin d’être un candidat fantôme” – Ivoir' Press
Interviews

INTERVIEW DE LAURENT DONA FOLOGO SUR RFI “Charles Konan Banny est loin d’être un candidat fantôme”

INTERVIEW DE LAURENT DONA FOLOGO SUR RFI “Charles Konan Banny est loin d’être un candidat fantôme”
Ivoir' Press

M. Laurent Dona Fologo, président du Conseil économique et social était hier matin l’invité de Radio France international (Rfi). De larges extraits des vérités du patron du Rpp

Rfi : A Accra fin juillet, le président Gbagbo s’est engagé à faire les réformes politiques de Marcoussis d’ici la fin de septembre. Et rien n’a été fait. Pourquoi?

LDF: Je ne peux pas dire que rien n’a été fait. Mais il faut que nos amis français ou d’autres amis cessent de penser qu’en Afrique, le président de la République peut tout faire ; et que notre démocratie est tropicalisée. Cette époque est terminée. Aujourd’hui, il y a des députés à l’Assemblée nationale…

Est-ce que vous voulez dire que tant que Simone Gbagbo et les députés s’opposeront à ces réformes politiques, les promesses faites par Laurent Gbagbo à Accra ne seront pas tenues ?
Je crois que vous simplifiez un peu trop le problème en le personnalisant. Il ne s’agit pas de Simone Gbagbo, il ne s’agit pas de députés Fpi. Il s’agit des députés de l’Assemblée nationale. On vote à Abidjan comme on vote au Palais Bourbon. Alors c’est pourquoi je pense qu’il faut des négociations. Il faut parler avec les députés.

Est-ce que tout ça ne donne pas raison à ceux qui disent que le Président Gbagbo a un double langage. Il dit ‘’oui…’’ dans les conférences et il dit ‘’non’’ dès qu’il rentre à Abidjan ?
Cette image fait partie de ce que j’ai appelé la diabolisation du chef de l’Etat de Côte d’Ivoire. Depuis le début, on dit :  »oui, quand il arrive là-bas il dit oui, quand il revient il dit non ». Mais il y a une opinion nationale aujourd’hui en Côte d’Ivoire. Et aucun chef d’Etat ne peut s’amuser avec cette réalité.

Alors la session ordinaire s’est ouverte hier à la chambre. Est-ce que les députés vont finir par adopter ces réformes politiques ? Ou bien vont-ils les bloquer tant qu’un certain nombre de conditions ne sont pas réunies ?
Moi, je crois que les députés, conscients des enjeux, peuvent être amenés à voter les lois. Mais pas le couteau à la gorge ; et surtout qu’on ne leur disent pas  » votez-les sans en changer ni une virgule ni un point « . Cela ne peut pas se faire, pour des députés dignes de ce nom.

Donc les députés ne vont pas réclamer le début du désarmement par les Forces nouvelles avant de commencer à adopter cette réforme politique ?
Je crois qu’il ne faut pas hiérarchiser les décisions à venir. C’est pourquoi il faut accepter, tout de même, certaines souplesses. Sinon on ne s’en sortira pas.

Pour l’an prochain, on parle d’une candidature d’un éléphant du Pdci, le gouverneur de la Bceao, Charles Konan Banny. Vous qui êtes l’un de ses amis, est-ce que vous lui dites d’y aller ou de ne pas y aller ?
Je crois qu’il n’y a pas au Pdci de candidat naturel. Il faut qu’on accepte des élections transparentes au sein du Pdci, pour choisir celui qui a le plus de chance…

Donc Charles Konan Banny n’est pas un candidat fantôme ?
Non, non il est loin d’être candidat fantôme. C’est même un gros candidat. Parce qu’il connaît la Côte d’Ivoire, il a été gouverneur…

Est-ce que la candidature de Konan Banny ne serait pas un missile de Laurent Gbagbo contre Henri Konan Bédié ?
Non, je ne le crois pas. M. Banny n’est pas un garçon qu’on ne peut manipuler. Je pense qu’il a bien réfléchi ; sinon il ne serait pas candidat.

Et éventuellement vous pourriez le soutenir ?
Je préfère ne pas me prononcer pour aujourd’hui. Il est un peu trop tôt. (Rires).

Retranscrit par Barthélemy Téhin (sur Rfi).
8 octobre 2004 l’Intelligent d’Abidjan

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Interviews

Voir d'Autres Sujets : Interviews

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés