CÔTE D’IVOIRE/ÉDUCATION/BAFING/ Le Collège Appâtâmes de Booko a ouvert ses portes le Lundi 09 Octobre 2017 – Ivoir' Press | Presse & Portails de la Côte d'Ivoire
Actualités

CÔTE D’IVOIRE/ÉDUCATION/BAFING/ Le Collège Appâtâmes de Booko a ouvert ses portes le Lundi 09 Octobre 2017

CÔTE D’IVOIRE/ÉDUCATION/BAFING/ Le Collège Appâtâmes de Booko a ouvert ses portes le Lundi 09 Octobre 2017
Dakouri Priscilla Lidwine
C’est-à-dire un mois après la rentrée scolaire et, jusqu’à ce moment les cours ne sont pas dispensés régulièrement alors que le premier trimestre prend fin bientôt. <<Je ne sais pas s’il faut parler d’ouverture de portes ou autre chose car ce Collège bizarre et unique à son genre se réduit seulement à deux vilains Appâtâmes qui n’ont évidemment pas de porte>> Nous confia M. Vassilidji Soumahoro cadre du Bafing avec qui nous avons eu un entretien. Le jour de l’ouverture de ce collège, La cérémonie était officiée par Monsieur N’Guessan Bérenger, Sous-préfet de Booko qui a présenté les premiers élèves sacrifiés par l’État de Côte d’Ivoire affectés au Collège Appâtâmes de Booko devant un auditoire vide, certainement que les parents mécontents du sort réservé à leurs progénitures ont boudé la cérémonie.
<<Je demande à Monsieur Diomandé Lassina d’avoir pitié de ses propres parents, c’est un cri de cœur que je pousse pour tous les Bafingas en général et les Baralakas en particulier>>. Lance t-il.

L’appâtâmes en arrière-plan est une classe de collège dans une Côte d’Ivoire du 21ème siècle! Quelle misère! Quel obscurantisme! Quel retard accusé!

Bientôt, c’est le rigoureux harmattan au Nord, nous imaginons ces enfants grelottant sous ces hangars de fortune. Un Collège, c’est l’électricité, c’est l’eau courante, c’est un terrain de gymnastique et de sport, ce sont des salles spécialisées et des laboratoires de sciences physiques et de chimie, une administration compétente et des enseignants qualifiés mais au Collège Appâtâmes de Booko, rien de tout cela.
<<donc ce n’est pas un collège mais un machin>> affirme t-il.
Selon lui, l’État est en train de prendre des dispositions pour fermer ce qu’on appelle improprement Collège Moderne de Booko pour donner une chance aux enfants de Booko au Collège Moderne de Koro au grand bonheur des parents de Booko.
À l’instar de Booko, la carte scolaire n’est guère reluisante dans le Bafing, Le cas du Collège Moderne de Koonan est un exemple édifiant.<< Quoique le Collège Moderne de Koonan ait l’allure d’une école acceptable dans l’ensemble, il n’y a pas d’enseignant qualifié. Ce sont les Sous-préfet, SG de la Mairie, infirmiers et autres qui donnent des cours>>. Nous rapporta t-il. Au Collège Moderne de proximité de Koonan, les autorités administratives de la ville se sont érigées en corps professoral. Quoiqu’ayant des bâtiments plus ou moins acceptables, il y a un manque criard d’enseignants et de personnel d’encadrement.
Pour 82 élèves affectés par l’État, aucun enseignant qualifié n’a été encore affecté. Pour pallier à cette fâcheuse situation, les autorités administratives de la ville avec à leur tête le Sous-préfet vont y faire des  »gombos » en dispensant des cours. Le Directeur du Collège donne les Cours de Français et d’Histoire et Géographie pendant que le Sous-préfet enseigne les Mathématiques et la physique, le SG de la Mairie dispense l’Anglais et l’infirmière du village, elle fait les SVT. <<Ne me demandez surtout pas si l’Administration de la ville de Koonan fonctionne pendant les heures de cours. >> dit-il avec un pincement au cœur. Il faut que les cadres du Bafing s’impliquent dans le développement de leur région <<car ce n’est pas le visage émergent de la Côte d’Ivoire que le Bafing offre au monde entier. Vivement que tous les fils et filles du Bafing se donnent la main pour relever le défi du développement>>. Conclua t-il. Après cet entretien M. Vassilidji SOUMAHORO nous a transmis un courrier qu’il a envoyé au Ministère de L’éducation nationale car acteur de L’éducation en tant que Professeur certifié de philosophie, il se sent concerné par l’éducation des enfants de sa région. Voici donc la lettre ouverte adressée à Mme la Ministre de L’éducation nationale.
Bafing mon Bafing : Le scandale collège hangars de Booko, lettre ouverte à la Ministre de l’éducation nationale de Côte d’Ivoire VASSILIDJI SOUMAHORO Booko le 24/11/2017 Cadre de Booko 07290571/05258519 Email : vassilidjis@yahoo.com

vassilidjis@yahoo.com A Madame, le Ministre de l’Éducation Nationale de Côte d’Ivoire Objet : information sur le Collège-scandale De Booko

Madame, le Ministre, de l’Éducation Nationale de Côte d’Ivoire, Je viens par cette présente note vous informer que le plus grand scandale de l’histoire de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire qui risque de ternir l’image de votre grande institution scolaire, se trame actuellement à Booko, une Sous-préfecture du Département de Koro dans la région du Bafing. En effet Booko a bénéficié depuis 2015 deux projets de construction d’établissements secondaires, à savoir : un collège moderne et un collège de proximité, financés respectivement par le Conseil Régional du Bafing et le gouvernement ivoirien.

Malheureusement, ces fonds ont été dilapidés par des entrepreneurs corrompus avec la caution du Président du Conseil Régional du Bafing. Ainsi, le collège de proximité de Booko qui devait ouvrir ses portes en Janvier 2017 à l’instar des autres Collèges de proximités du pays bénéficiaires du même projet gouvernemental, est-il encore au stade de la fondation, quant au Collège moderne, il n’existait que de nom sur du papier jusqu’en Août 2017 où deux hangars ont été construits dans la broussaille pour accueillir des élèves affectés de l’État et le personnel d’encadrement qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Madame, le Ministre, je vous prie de bien vouloir diligenter une équipe d’experts en la matière sur Booko afin d’établir les responsabilités et par conséquent prendre les décisions appropriées.

Madame, le ministre, quand on connait votre engagement à préserver la crédibilité de l’école ivoirienne et à combattre les écoles boutiques en les fermant systématiquement, vous n’hésiterez pas à sanctionner les promoteurs de deux hangars construits en guise de collège dans la broussaille à Booko sans commodité aucune : pas d’eau, pas d’aire de jeu, pas de latrines et avec un accès laborieux pour de si tendre enfants de 6ème. La construction de ce genre de Collège ne fera pas bonne presse auprès des bailleurs de fonds surtout que le programme Compact MCC vient de nous octroyer 315 Milliards dont 90 serviront à construire plus de 85 collèges de proximité ; si ces collèges sont construits en honteux hangars, le congrès américain ne nous donnera plus d’argent alors que nous sommes engagés pour un Compact 2.

Tout en espérant que ma requête trouvera une oreille attentive, je vous prie Madame, le Ministre de l’Éducation Nationale de Côte d’Ivoire, de recevoir l’expression de ma plus haute considération.

BN : Je serais très heureux de publier les résultats de votre expertise.

VASSILIDJI SOUMAHORO, Professeur certifié de philosophie

Courrier expédié sur infolin@menci.org BPV 120 Abidjan

Entretien : Kadjo Eurielle

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir d'Autres Sujets : Actualités

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés