Côte d’Ivoire : le Loto Ghanéen – Ivoir' Press | Presse & Portails de la Côte d'Ivoire
Actualités

Côte d’Ivoire : le Loto Ghanéen

Côte d’Ivoire : le Loto Ghanéen
Le loto ghanéen à pris de l’ampleur en CI et les plus touchés sont les jeunes. Un système de jeu hasard basé sur des combinaisons allant de 1 à 90 avec de mises allant de 25 à 5000f permettant de gagner jusqu’à 1.500.000f cfa. Qu’est ce qui a provoqué cet intérêt de la jeunesse ivoirienne à ce jeu de loterie nationale du Ghana? Quelles sont les conséquences liées à ce phénomène?
Pour répondre à ces différentes questions, il faut toucher les premiers acteurs ici en Côte d’Ivoire,  »les coupeurs de tickets » pour en savoir plus. Pour eux ce jeu est  »facile », <<c’est simple de choisir des numéros allant de 1 à 90>> me dit DG, un coupeur de tickets parmi tant d’autres.  »choisir un numéro oui c’est facile mais choisir le numéro gagnant il faut faire des calculs au préalable avec la matrix du jour » me rétorqua un habitué du jeu. En effet chaque jour une matrix composé de 9 chiffres pas forcément différents leurs permettant de faire des combinaisons et jouer le numéro qu’ils pensent être le gagnant. Mais c’est pas toujours évident que que les numéros gagnants se trouvent dans la matrix. Vraiment à force d’explication faut comprendre que madame chance occupe une place de choix dans ce jeu.
 »Je n’arrive pas à comprendre comment des jeunes qui avaient du mal à résoudre des exercices de probabilités sont devenus très fort en la matière car arrive à calculer et trouver pour la plupart au moins 2 numéros gagnants sur 7435 possibilités de gagner, vraiment c’est un travail de l’esprit très efficace » nous explique M. Zébié très peiné que ces jeunes ne puissent utiliser cette capacité pour créer des entreprises vu que désormais des services ont été mis en place pour permettre aux jeunes de se lancer dans l’entrepreneuriat.
Pour les jeunes ivoiriens, de plus en plus de filles s’y mettent également, ce jeu est devenu comme une drogue, ils sont accro à ce jeu où tu mises peu et gagnes gros, la facilité si on peut le dire est devenu le quotidien de ses jeunes dans ce pays dont la devise contient le mot  »TRAVAIL ». Cette jeunesse perd le goût du travail qui d’ailleurs se fait rare dans cette Côte d’Ivoire qui se veut émergente en 2020.
Faut que l’Etat revoit le système d’emploi jeune car comme on le dit  »l’oisiveté est mère de tous les vices » il faut donc que cette mère soit dévissée dans l’esprit des jeunes ivoiriens car ce sont eux l’avenir de ce pays.
Kadjo Eurielle
Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Voir d'Autres Sujets : Actualités

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés