Côte d’Ivoire : la présidentielle, un boulevard pour Alassane Ouattara ? – Ivoir' Press | Presse & Portails de la Côte d'Ivoire
Politique

Côte d’Ivoire : la présidentielle, un boulevard pour Alassane Ouattara ?

Pour le président ivoirien, Alassane Ouattara, la route vers un deuxième mandat ne sera peut-être pas si droite. REUTERS/Tony Gentile
Côte d’Ivoire : la présidentielle, un boulevard pour Alassane Ouattara ?
Ivoir' Press

En Côte d’Ivoire, le président Alassane Ouattara a officiellement déposé mercredi sa candidature à la Commission électorale indépendante pour tenter d’obtenir un deuxième mandat le 25 octobre. Ce samedi, Pascal Affi N’Guessan sera officiellement investi candidat par son parti, le FPI. Et l’on s’attend à ce que d’autres candidats comme l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny ou Kouadio Konan Bertin fassent de même. La campagne électorale approche donc à grands pas et son petit jeu des pronostics avec.

En Côte d’Ivoire, il est deux courants de pensée et deux façons d’analyser le scrutin présidentiel qui s’annonce. Le premier consiste à croire qu’Alassane Dramane Ouattara dispose d’un boulevard devant lui pour être réélu. Un boulevard bien goudronné à l’image des routes et des ponts qu’il aime à inaugurer. « La Côte d’Ivoire est au travail », scande la patron du pays et ses partisans réunis au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) jouent ses terrassiers zélés en martelant la croissance, la stabilité, les investissements et l’emploi comme autant d’arguments positifs de leur champion.

D’autres observateurs du monde politique ivoiriens pensent eux que sur ce boulevard il pourrait y avoir quelques nids de poule, quelques trous où le président pourrait trébucher. D’une part, parce que l’opposition, si divisée puisse-t-elle être, peut malgré tout fédérer autour d’elle tous les insatisfaits de la Côte d’Ivoire. Tous les laissés-pour-compte de la croissance et de la reprise économique annoncée à Abidjan.

D’autre part, on ne sent guère dans les provinces du pays de passion pour cette élection présidentielle. Infiniment moins en tout cas qu’en 2010. Dès lors, on se demande qui de l’opposition ou de l’actuelle majorité sera la plus mobilisée pour aller aux urnes.

Et si d’aventures le RHDP manque son rendez-vous avec ses électeurs le 25 octobre, la stratégie de l’opposition de faire trébucher Alassane Ouattara dans son triomphe annoncé serait déjà, en soi, une petite victoire.

 

Source : RFI

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir d'Autres Sujets : Politique

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés