Comment les Ivoiriens préparent les fêtes de fin d’année 2016 – Ivoir' Press | Presse & Portails de la Côte d'Ivoire
Actualités

Comment les Ivoiriens préparent les fêtes de fin d’année 2016

Comment les Ivoiriens préparent les fêtes de fin d’année 2016
George Beyara

FÊTE DE FIN D’ANNÉE: COMMENT SE PASSENT LES PRÉPARATIFS A ABIDJAN ?

 

A quelques jours des fêtes de Noël et de nouvel an, les Abidjanais entendent s’offrir de belles parties de fête, à en croire les mouvements intenses dans les grandes surfaces, les marchés et restaurants de la métropole ivoirienne.

 

Voici l’ambiance qui prévaut à Abidjan

Dans les quartiers d’Abidjan, les supermarchés sont garnis de jouets aux différentes couleurs et tailles, d’ornements, de décorations de fête et de vêtements de toutes tendances. Des jeux de lumière devant les magasins, avec de la musique de Noël en fond sonore, rappellent aux visiteurs les airs de fête de fin d’année. Dans toutes les communes, la fête s’annonce plutôt belle. Les populations sont pressées de s’approvisionner au maximum en jouets et consorts. L’ambiance de fête règne aussi dans les bars, restaurants et maquis, qui ont fait peau neuve avec de nouvelles couches de peinture et ornés de décorations de fête. Là encore, les gérants ont fait des provisions appropriées.

 

Hôtels, maquis, bars, buvettes, night-clubs… font peau neuve

Partout en Côte d’Ivoire et particulièrement à Abidjan, la célébration des fêtes de fin d’année, surtout le réveillon de Noël et celui de la Saint-Sylvestre, est une occasion où, de nombreux fêtards prennent d’assaut les espaces de divertissement ; Notamment, les maquis, bars, dancing, night-clubs, hôtels….). Ceci, dans une ambiance de vacarme totale, où l’alcool et le sexe sont bien au rendez-vous. En prélude à ce grand rendez-vous festif, marquant à la fois, la fin et le début d’une nouvelle année civile, ces divers établissements de loisirs et de détente, font peau neuve, pour offrir le meilleur confort à la clientèle, le jour J.  Ils sont légion, ces hôtels, maquis, bars, buvettes, dancing, night-clubs…, à travers les communes de la capitale économique ivoirienne, à entreprendre des travaux de réfection d’intérieur et d’extérieur, visant à renforcer et/ou à renouveler le dispositif d’accueil existant, à passer surtout de nouvelles couches de peinture, pour donner fière allure. Ce, en vue d’offrir un cadre beaucoup plus enchanteur à la clientèle, à la faveur des fêtes de fin d’année (Noël et nouvel an) qui s’annoncent à grand pas.

A Yopougon, baptisé ‘’cité de la joie’’, pour ces nombreux maquis, bars, buvettes, dont la renommée a dépassé les frontières du pays, surtout pour ce qui est de sa mythique rue princesse, n’est nullement pas en reste en ce changement de décor. Les impressionnants maquis, buvettes bars-climatisés, dancing, night-clubs etc. situés sur cette artère d’environ 800 mètres de long et ses alentours sont entièrement relookés ou en cours, pour donner un ‘’visage’’ plus reluisant et attrayant.

Tout sera donc fin prêt pour fêter les réveillons de Noël et de la Saint-Sylvestre dans une ambiance bouillonnante sous des décibels comme à l’accoutumée.

 

Abidjan revêt sa plus belle parure de lumière

Les illuminations de la ville d’Abidjan, qui se déroulent depuis maintenant six ans, à la veille des fêtes de fin d’année, donne à Abidjan un éclat particulier et permet à la ville d’afficher une image rayonnante à la face du monde.

Grâce à ces illuminations, la magie des fêtes de Noël et du nouvel en prend tout son sens. La structure Apothéose est celle chargée du projet à travers le concept  dénommé « Abidjan perle des lumières ». Un concept qui a fait mouche depuis des années déjà et qui permet aux populations ivoiriennes de profiter d’une ville rayonnante.

 

Fêtes de fin d’année, bouchons jusqu’en fin de soirée!

Période des préparatifs de fête oblige, on tarde on profite des jeux de lumières et de la prolongation horaire d’ouverture de magasins et on s’embouche un coin du capot à des heures ou d’ordinaire la circulation est redevenue fluide.

En effet, depuis deux jours mieux vaut ne pas être pressé si vous devez vous déplacez en voiture à travers Abidjan. Certains axes et quartiers de la capitale économique ivoirienne connaissent des pics phénoménaux de croissance du trafic. Conséquence directe, d’impressionnants bouchons même aux heures les plus avancées de la fin de journée. Le constat de l’augmentation de la circulation en période de fêtes de fin d’année n’est pas nouveau mais, mis à part pour l’année de crise (2010-11) qui aura privé de fête les habitants de Côte d’Ivoire, cette année, accroissement progressif du parc auto oblige, la proportion, est plus importante. Avant de savoir si ce dernier est la résultante d’un climat qui s’apaise et d’un retour à la normal qui s’avère, les ivoiriens dans leur grande majorité s’accommoderont plus de ces perturbations passagères que de celles qui auraient pu persister.

GEORGE. B.

View Comments (1)

1 Comment

  1. George Beyara

    George Beyara

    24 décembre 2016 at 11 h 54 min

    un début prometteur sur le site…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Voir d'Autres Sujets : Actualités

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés