BLE GOUDE A ADO ‘’Vous etes dans le desarroi’’ – Ivoir' Press | Presse & Portails de la Côte d'Ivoire
Côte d'Ivoire

BLE GOUDE A ADO ‘’Vous etes dans le desarroi’’

BLE GOUDE A ADO ‘’Vous etes dans le desarroi’’
Ivoir' Press

Le president de l’Alliance des jeunes patriotes enfin repond au president du Rdr.

Si Ble Goude reconnait avoir rencontre Alassane Dramane Ouattara, il se defend d’avoir recu l’argent de lui.

Je viens par la presente user de mon droit de reponse suite aux propos calomniateurs et injurieux de monsieur Alassane Dramane Ouattara a mon encontre dans votre edition du 10 janvier 2005.

A la question de savoir ce que Monsieur Alassane Dramane Ouattara pense de “Charles Ble Goude et de ses jeunes patriotes” ; ce dernier repond et je cite : “Je ne l’ai recu qu’une seule fois, a sa demande. C’etait evidemment avant que cette crise eclate. Il m’a demande un soutien financier pour un voyage qu’il devait effectuer dans le cadre de l’organisation des etudiants de l’Afrique de l’Ouest. Il tient aujourd’hui un discours totalement irresponsable”.

D’entree de jeu, je voudrais preciser au journaliste qui a donne l’interview que les jeunes patriotes pour ne pas dire les patriotes de Cote d’Ivoire ne sont nullement ma possession. Ceux que vous appelez ‘’Jeunes Patriotes’’ de facon pejorative sont plutot des ivoiriens et des non-ivoiriens parmi lesquels se trouvent des adultes et des vieux de tous ages qui repondent a notre appel chaque fois que la Cote d’Ivoire et ses institutions sont menacees. Soit.

En ce qui concerne la reponse de Monsieur Alassane Dramane Ouattara a votre question me concernant, j’avoue que ce Monsieur a l’art de faire cohabiter le faux avec le vrai. Plusieurs contreverites sont donc a relever.

De la premiere contreverite

Je n’ai jamais demande d’audience a Monsieur Dramane Ouattara.

C’est plutot lui qui, apres l’eclatement du Front Republicain (coalition du Front Populaire Ivoirien (Fpi) de Monsieur  Laurent Gbagbo et du  Rassemblement des Republicains (Rdr) de Monsieur Alassane Dramane Ouattara) a la suite de la formation du gouvernement de transition sous Robert Guei, a demande a rencontrer le Bureau Executif National (Ben) de la Federation estudiantine et scolaire de Cote d’Ivoire (Fesci) que je dirigeais.

 

De la deuxieme contreverite

Je n’ai jamais recu un seul centime de Monsieur Alassane Dramane Ouattara pour une quelconque reunion des Etudiants Ouest-africains. Le seul Secretaire General de la Fesci a avoir participe a une telle reunion s’appelle Soro Guillaume.

De la troisieme contreverite

Contrairement a ce que Monsieur Ouattara avance, il y a eu deux (2) rencontres entre lui et moi en 2000. Et cela a sa demande.

La premiere rencontre a eu lieu a son domicile en presence de Monsieur  Thierry Legre en sa qualite de president du Cercle Alassane Dramane Ouattara (Cado) un mouvement de soutien a Monsieur Ouattara. La deuxieme reunion a eu lieu a son cabinet en presence de tous les membres du Bureau Executif National de la Fesci que je dirigeais.

 

Du contenu de la Premiere rencontre

A cette rencontre Monsieur Ouattara m’a propose de faire le tour du monde avec l’image de mon pied enchaine sur mon lit d’hopital (je rappelle que arrete et jete en prison en 1999 en ma qualite de Secretaire General de la Fesci, malade, j’ai ete enchaine sur mon lit d’hopital par le pouvoir Pdci de Henri Konan Bedie) aux fins de mettre en difficulte le regime de Monsieur Henri Konan Bedie. Ce que j’ai refuse par principe.

Du contenu de la deuxieme rencontre

A la deuxieme rencontre, il etait question de deux (2) points essentiels.

En ce qui concerne le premier point, M. Ouattara nous informe qu’il avait apporte sous forme d’aide une importante somme d’argent a la Fesci. Sur cette question, j’ai immediatement reagi en faisant savoir a Monsieur Dramane Ouattara que je sortais de prison et que je n’avais jamais recu un centime venant de lui. Je  lui ai meme donne l’occasion de designer un seul membre du Bureau a qui il aurait remis cette somme, lui indiquant les membres du Bureau avec lesquels j’etais en prison et ceux qui, en liberte geraient la crise. Dans l’incapacite de le faire, Monsieur Ouattara est entre en colere contre ses collaborateurs Mme Henriette Diabate, Secretaire Generale du Rdr, actuelle ministre de la justice et Monsieur Amadou Gon Coulibaly, Secretai re General adjoint du Rdr, actuel ministre de l’agriculture, presents a cette rencontre. Puisque je le savais, j’ai invite Monsieur Alassane Ouattara a aller faire ses comptes avec Monsieur Bamba Morifere, une de ses antennes a qui il aurait remis cet argent.

Cette verite Monsieur Ouattara la connait, Madame Diabate la connait, Monsieur Amadou Gon Coulibaly la connait et l’ensemble de mon Bureau d’alors en est largement informe.

Pour le deuxieme point, le president du Rdr a souhaite que la Fesci le soutienne dans son combat contre le leader du Fpi d’alors : Laurent Gbagbo. Parce que selon le sieur Ouattara, ce dernier manque d’experience pour diriger la Cote d’Ivoire. A cette requete, j’ai demande a Monsieur Alassane Ouattara d’engager une discussion avec son allie d’alors en faisant l’effort d’epargner le syndicat dont j’etais le Secretaire General. Cette reponse qui n’a pas ete du gout de Monsieur Ouattara a ete consideree comme une declaration de guerre par ce dernier. Aussitot apres, a-t-il arme ses partisans au sein de la Fesci. Ce qui a valu a la Fesci sa plus grave crise appelee ‘’La crise des machettes’’. Et cela  sous la houlette de celui qu’il dit admirer et a qui il a confie la gestion d’une rebellion concue de toute piece par lui-meme : Soro Guillaume.

En clair, Monsieur Ouattara a tente de m’embarquer dans son bateau de dechirement et de destruction de la Cote d’Ivoire. Mais il doit reconnaitre qu’il a lamentablement echoue. Des lors le monde entier doit comprendre la haine viscerale qu’il me voue et l’admiration euphorique qu’il a pour celui qu’il a reussi a emballer et a travers qui il accomplit aujourd’hui ses sales besognes.

En definitive, je voudrais faire savoir a Monsieur Ouattara que tout n’est pas que argent dans les rapports humains. Encore faut-il gagner cet argent honnetement. Je comprends donc le bouleversement et le desarroi qui s’emparent de Monsieur Alassane Dramane Ouattara qui n’a jamais pense qu’il puisse exister des personnes qui soient attachees a des idees, a des principes et a des valeurs morales.

C’est le lieu de lui indiquer que notre combat est un signe annonciateur d’une generation nouvelle, decidee a remplir sa mission pour donner naissance a une Cote d’Ivoire debarrassee des pratiques de corruption et de reseaux mafieux devenus une seconde religion pour Monsieur Ouattara.

Puisse cette note lui faire prendre conscience qu’en Cote d’Ivoire un jour nouveau se leve.

Monsieur le redacteur en chef, tout en vous remerciant par avance de la publication de mon droit de reponse, veuillez recevoir l’expression de mes sentiments de profonds respects.

Charles Ble Goude

President du Congres panafricain des jeunes patriotes (Cojep)

13 janvier 2005 l’Intelligent d’Abidjan

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Côte d'Ivoire

Voir d'Autres Sujets : Côte d'Ivoire

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés