ACCRA CONFIRMERA-T-IL LIBREVILLE ? – Ivoir' Press | Presse & Portails de la Côte d'Ivoire
Côte d'Ivoire

ACCRA CONFIRMERA-T-IL LIBREVILLE ?

ACCRA CONFIRMERA-T-IL LIBREVILLE ?
Ivoir' Press

Dans une déclaration diffusée sur les antennes de la Radiodiffusion Télévision ivoirienne (Rti), le pouvoir d’Abidjan semble avoir pris les devants

C’est confirmé, le Président Laurent Gbagbo se trouve à Accra, au Ghana depuis ce matin, avec une dizaine de chefs d’Etat ouest-africains pour pendre part au sommet annuel de la (CEDEAO). Outre la désignation du remplaçant du chef d’Etat ghanéen John Kufuor, la crise ivoirienne sera certainement à l’ordre du jour. Ce sommet devant se pencher sur la situation sécuritaire régionale.

Cette fois-ci, Laurent Gbagbo n’a pas voulu faire de mystère sur sa participation à une réunion au sommet avec ses pairs africains; en l’occurrence ceux de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO).Ces derniers se retrouvent pour la 28ème fois, depuis ce matin, pour la rencontre annuelle de leur institution. Un changement de stratégie pour le Chef de l’Etat ivoirien qui, certainement vise à conforter l’avantage au point acquis depuis Libreville

Comme pour poser les balises et mettre toutes les chances du côté du Président Gbagbo, ses conseillers semblent avoir pris les devants. Et ce, pour contrecarrer le G7 (coalition des formations politiques et mouvements favorables à l’application des accords de Marcoussis et d’Accra III) et la rébellion armée qui ont pris sur eux de limiter les casses. Les uns ont proposé, à leur tour, leur interprétation des résolutions de Libreville quand les autres ont préféré parcourir certaines capitales de la sous-région pour tenter de rallier certains chefs d’Etat à leur cause.

Dans une déclaration diffusée dans la soirée d’hier mardi sur les antennes de la Radiodiffusion Télévision ivoirienne (Rti), la présidence de la République indique clairement que : « la déclaration adoptée par les chefs d’Etat de l’UA, réunis le 10 janvier à Libreville pour un sommet consacré en grande partie au conflit ivoirien, « marque une nette avancée dans la résolution de la crise ». Sans aucun doute, il s’agit là de relativiser les appréciations des responsables onusiens qui estiment que des « progrès restent à faire », dans la mise en oeuvre des accords de paix en Côte d’Ivoire ». Si l’on en croit le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies en Côte d’Ivoire, M. Alan Doss qui admet qu’il a été donné de constater « …certains progrès avant Noël, notamment avec le vote du programme législatif prévu par les accords de paix de Marcoussis et l’adoption de la révision de l’article 35 de la Constitution sur l’éligibilité à la présidence de la république par les députés » « la situation reste toujours tendue ».

C’est que, note M. Alan Doss, « mandaté par l’Union africaine comme médiateur dans la crise ivoirienne, le président sud-africain… tente depuis deux mois de débloquer les négociations de paix ». Et de souligner que Thabo Mbéki a obtenu en décembre le vote d’une partie des réformes politiques prévues par les accords de paix de Marcoussis (signés en janvier 2003 mais restés inappliqués depuis), et l’adoption par les députés de la révision de l’article 35, point crucial de la crise ivoirienne. Mais, la ratification définitive du nouvel article 35 bute désormais sur la tenue d’un référendum sur cette question, qu’exige le président Laurent Gbagbo mais que rejette l’opposition et la rébellion.

Alors que pour le représentant onusien en Côte d’Ivoire l’amendement de la révision de l’article 35 est le coeur du problème et de s’interroger : « Comment cette révision va-t-elle être adoptée: par référendum ou voie exécutive, cette décision reste en suspens », pour Abidjan, le point d’achoppement reste le désarmement; au point d’être la « véritable question posée » par le récent sommet de l’Union africaine (UA). La déclaration adoptée par les chefs d’Etat de l’UA, réunis le 10 janvier à Libreville pour un sommet consacré en grande partie au conflit ivoirien, en fait foi. Qui note également « …une nette avancée dans la résolution de la crise ». Ce 28è Sommet de la CEDEAO d’Accra confirmera-t-il Libreville ? Les prochaines heures nous situeront.

Fratmat – 20/01/2005

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Côte d'Ivoire

Voir d'Autres Sujets : Côte d'Ivoire

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écries et vous ferez peut-être la une

Envoyez tout cela à Ivoir' Press qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@ivoirpress.net

Ivoir' Press

Suivez-nous sur Facebook

Copyright © 2015 Ivoir' Press. Tous droits Réservés